Page d’accueilli   » LES DERNIERS 10 ANS    » Stade du développement dans la solution des problèmes écologiques   

Stade du développement dans la solution des problèmes écologiques

  


L'Azerbaïdjan, comme tous les autres pays du monde est également confronté à des problèmes écologiques de nature différente. La préservation de l'équilibre écologique dans le monde, l'utilisation efficace des ressources, la protection de l'eau, l'air et de la terre contre la pollution est un problème commun à toute l'humanité. Bien évidemment, cela est l'un des enjeux stratégiques de l'Azerbaïdjan. Pour faire face à cette tâche des programmes d'action prévus et à long terme et à grande échelle, l'investissement public est nécessaire. Il convient de noter que la protection de l'équilibre écologique dans la période de la domination soviétique en Azerbaïdjan n’était pas une priorité. En même temps, à l’époque après l’indépendance les graves problèmes du pays ne permettaient pas d’attribuer l’attention à l’écologie ainsi qu’à l’investissement. En conséquence, à Bakou, à la zone côtière de la mer Caspienne, à Sumgayit et à d'autres endroits il y avait quelques conséquences graves sur l'environnement. Mais grâce au commencement du développement rapide économique en Azerbaïdjan dans ces dernières années la solution des problèmes écologiques  et la protection de l’environnement ont pu devenir une des principales priorités de la politique d’état dans quelques décennies. Au cours des 7-8 dernières années, les programmes étatiques de grande envergure et des grands projets qui nécessitent des milliards d'investissements ont été réalisé pour améliorer la situation écologique en Azerbaïdjan. Cet éventail de mesures se réalisent pour la première fois dans l'histoire d’Azerbaïdjan dans quelques décennies et ils donnent déjà des résultats. 

LES PREMIERS PROGRAMMES D'ÉTAT 

La base des programmes écologiques réalisés au cours de dix dernières années en Azerbaïdjan a été mise en 2003. Cette année-là deux programmes nationaux « Sur le développement écologiquement durable socio-économique » et « Sur la restauration et l'expansion des forêts » plus tard, dans les années 2003-2004 trois programmes d’état ont été approuvés et exécutés sur «L'utilisation efficace et le développement des gisements de pierres naturelle de la péninsule d'Apchéron », « Sur la prévention de la désertification et l'utilisation efficace des pâturages d'été et d'hiver, des prairies de fauche » et « Sur le dévelppement de la hydrométéorologie de la République d’Azerbaïdjan ».

Un plan de 5 ans entraînant une rotation dans la solution des problèmes écologiques
Cependant, l'étape la plus importante prise dans ce sens est "Le plan des mesures complexes pour l'amélioration de la situation écologique dans la République d'Azerbaïdjan pour les années 2006-2010". Ce plan a eu une importance stratégique pour la prévention de la pollution se manifestant et commencant avoir une nature de crise écologique à Bakou et à ses alentours ainsi qu’à péninsule d’Apchéron. Ainsi les étangs du pétrole qui existaient dans la capitale depuis de longues années, la fumée épaisse qui entourraient la capitale et la péninsule d’Apchéron à cause de combustion des déchets ménagers d’une forme primitive, le manque d’infrastructures suffisantes pour s'acquitter de traitement des eaux usées était la menace de la crise écologique. Toutes les principales directions d’activité visant la restauration de la situation en s'appuyant sur la situation actuelle de l'environnement se refflettaient dans ce plan approuvé par le président de l'Azerbaïdjan. Ainsi, l’amélioration de la situation écologique de la baie de Bakou, de la zone de Bibiheybat, de l’alentour de l’aéroport internationale de Heydar Aliyev, des lacs de la péninsule d'Apchéron, des terres contaminés de pétrole et d’autres zones contaminées par des déchets industriels, le perfectionnement de la gestion des déchets formés à Bakou et Sumagiyt conformément au schéma de la gestion des déchets solides etc se sont refflétés dans le plan d’action. 

LE FACTEUR D’ECOLOGIE DANS LES PROGRAMMES DU DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE
Amélioration de la situation écologique se reflète comme une priorité dans tous les programmes sur le développement socio-économique de Bakou et les banlieues environnantes. Dans le cadre de ces programmes, des projets sont mis en œuvre de manière cohérente dans le sens de la construction des installations de traitement, de la reconstruction des installations de traitement existantes et de  la mise à disposition des successions réseaux du logement à Bakou et péninsule d’Apchéron. Des questions telles que les projets visant à améliorer la situation écologique ainsi que le nettoyage et le séchage des lacs pollués avec du pétrole et des eaux usées se reflèttent dans « Le nouvel programme d’état sur le développement socio-économique de Bakou et de ses cités » approuvé en 2011. 

PROTECTION DE LA MER CASPIENNE DE LA POLLUTION
La mer Caspienne a un rôle distinct dans le maintien de l'équilibre écologique de la capitale de l'Azerbaïdjan. Cependant, tant que le statut juridique de la mer n'est pas encore défini il est impossible de réaliser des mesures comme la protection de la pollution ainsi que la protection de sa faune rare. Cependant Azerbaïdjan est un pays utilisant de grands investissements et créant l’infrastructure nécessaire dans la direction de protection de la mer Caspienne de la pollution, du sauvetage des animaux qui y vivent, en particulier l'esturgeon qui est l'un des types les plus rares des poissons du monde. Ce travail s’est élargit au cours des dernières années. Des mesures concrets se réalisent dans la direction des problèmes provenant du décret « Sur quelques mesures pour la protection de la mer Caspienne de la pollution » signé par le président azerbaïdjanais le 20 juin 2007 afin d'améliorer l'état écologique de la mer Caspienne. Dans le décret il a été indiqué que la décharge des eaux usées épurées des zones côtières a entraîné à la pollution de la mer Caspienne à la suite des produits chimiques nocifs et à la dégradation de sa diversité biologique unique. La réalisation des mesures rendent servicent à la restauration de la biodiversité et de la zone de repos de la mer tout en diminuant les impacts anthropiques sur l'écosystème de la mer Caspienne et cela donne déjà résultats positifs. Grâce à ce décret des équipements de traitement d’eau locales de type module répondant aux normes internationales ont été installés au bord de la mer Caspienne. Ces équipements se composent des installations produites en Italie, Etats-Unis, Allemagne, Taiwan, et France et ont été complétés en modules en Turquie.  Ces équipements sont capables de purrifier au total de 4070 m3 des eaux usées par jour. 

AZERBAÏDJAN EST LE SEUL PAYS CÔTIER REALISANT DES MESURES CONTRE LA POLLUTION DE LA MER CASPIENNE
Une partie des équipements ont été installés dans les cités Bilgeh, Buzovna et Merdekan de la péninsule d’Apchéron et actuellement cinq stations du système de la protection de l'environnement écologique de la mer Caspienne fonctionnent. Grâce à cela, les eaux usées et les ingrédients ayant un impact négatif sur l’environnement et la santé humaine sont nettoyés et rejetés dans la profondeur de 250-300 mètres de la mer ( y compris dans certains cas, 2.3 millions de bactéries intestinales dans chaque litre et les polluants organiques qui sont 100 fois supérieurs aux normes). En conséquence, la surveillance menées montrent la diminution du niveau de pollution de l'eau dans la mer Caspienne dans un court délai. Il convient de noter que seulement en 2010 une somme d’un million de manats a été dépensé à la création de l’infrastructure pour la purrification des eaux usées s’écoulant à la mer Caspienne. A l’heure actuelle, les travaux de purrification de l’eau poursuivent dans la direction de la ville Sumgayit. Azerbaïdjan est le seul pays à l’alentour de la mer Caspienne qui réalise des mesures complexes pour la purrification de la mer. La continuation de ces mesures dans les années à venir terminera avec la purification supplémentaire de la mer Caspienne et obtiendra d’éliminer la péninsule d’Apchéron des sources qui polluent la mer Caspienne. 

RAFFINAGE DES TERRES CONTAMINES DU PETROLE ET DES SUBSTANCES NOCIVES DANS LES RAFFINERIES DE PETROLE
La production de pétrole qui dure depuis des années a aussi un rôle dans la pollution des terres à Bakou et à péninsule d’Apchéron ainsi que des eaux de la baie de la mer Caspienne. Il convient de noter que pendant les dernières étapes de la production du pétrole, la prévention de la pollution de l'environnement n'était pas une priorité. Cependant, la politique du Président de l'Azerbaïdjan visant à l'élimination des problèmes d'environnement a changé cette approche. Maintenant, les entreprises engagées dans la production du pétrole ont une mission très grave d’éviter la contamination de l'environnement. Cette question est devenu l'une des priorités principales pour la Société pétrolière nationale d'Azerbaïdjan. Au cours des dernières années, la société a mis en place un certain nombre de projet pilote dans la direction de nettoyage des terres contaminés de l’huile dans la péninsule d’Apchéron. « Ekol Services d’inginérie » (Société Anonyme Fermée) créé par SOCAR joue un rôle important dans  le domaine de dimunition considérable du nombre des substances nocives jetées à la mer Caspienne ainsi qu’ailleurs grâce à la direction de raffinage et neutralisation des déchets formés pendant le processus de production aux raffineries de pétrole. Depuis 2006, « Ekol Services d’inginérie » a raffiné en moyenne pour un an jusqu’au niveau des normes 10.9 milions m3 d’eaux industrielles usées jetées de “Azerneftag” et 12.5 milyon m3  d’eaux industrielles usées jetées de “Raffinerie de pétrole Bakou nommé au nom de Heydar Aliyev”. 35,5 mille tonnes de boue de pétrole accumulés pendant de nombreuses années dans les domaines de la production et 6.2 milles tonnes de boue de pétrole de la zone “Bibiheybat”ont été traité et neutralisé ce qui a également réduit de manière significative la quantité de substances nocives dans l'environnement. La recultivation des terres de “Bibi heybat” production pétrolière et gazière dans le territoire du gisement et les travaux de recultivation de “Salyan Oil” dans le territoire du gisement sont des mesures importantes de Société Anonyme Fermée pour améliorer la situation écologique dans la dernière année. L’amélioration de la situation écologique en Azerbaïdjan plus particulièrement dans le domaine pétrolier est la principale direction de l’activité de « Ekol Services d’inginérie » (Société Anonyme Fermée). 

Utilisation des sources d'énergie alternatives et renouvelables
L’un des mesures visant à garantir la sécurité écologique de longue durée et l’amélioration de la situation écologique en Azerbaïdjan est l'adoption du programme d'état sur l'utilisation des sources d'énergie alternatives et renouvelables pour la première fois dans le pays. Puisqu’Azerbaïdjan est riche en ressources de pétrole et de gaz, régler les besoins énergétiques n’est pas un problème. Cependant, l'utilisation des sources d'énergie traditionnelles est accompagnée par un processus de pollution de l'environnement. Les réserves de carbone hydrogène qui sont les sources d'énergie traditionnelle ne sont pas inépuisables et le gouvernement tenant compte cela a définie les sources d'énergie alternatives comme une tâche stratégique pour l'utilisation future. Car Azerbaïdjan avec ses conditions naturelles favorables possède assez du potentiel de l'énergie alternative et renouvelable. En 2004 l'ordonnance du Président de la République d'Azerbaïdjan sur l’approuvation du « Programme d’état sur l'utilisation des sources d'énergie alternatives et renouvelables de la république d'Azerbaïdjan » a été signé. La portée de ce programme s’est élargit plus tard et L’Agence d'etat sur les sources d'énergie alternatives et renouvelables a été créé en 2009 au sein du Ministère de l'Industrie et de l'énergie. Les programmes sur l'utilisation des sources d'énergie alternatives et renouvelables donnent déjà des résultats et en 2011 la  première station éolienne a commencé fonctionner sur le territoire de la région de Gobustan.

LA PREMIERE GRANDE USINE DE L’EUROPE DE L’EST ET DE CEI DELIVRANT BAKOU DE LA FUMEE DE DECHETS 
Un des projets les plus importants sur l’écologie menés au cours de ces dernières années est la construction de l'usine basée sur les nouvelles technologies pour l'incinération des déchets municipaux. Ainsi pendant de longues années les déchets domestiques de Bakou se transportaient dans la zone appellée « Voirie de Balakhani » et une « montagne » de déchets se constituaient là. A cause de la combustion des déchets collectés de temps à autre d’une forme primitive une fumée puante entourrait la capitale et la péninsule d’Apchéron. Le président de la république d’Azerbaïdjan a donné des ordres graves dans la direction de résolution de ce problème qui est une grave menace écologique. La société française “Constructions Industrielles de la Méditerranée S.A.” (“CNİM” S.A.) a commencé la construction de l’usine dans le cadre du « Plan des mesures complexes sur l’amélioration de la situation écologique dans la république d’Azerbaïdjan dans les années 2006-2010 ». Le montant total de la conception et la construction de l'usine est de 346 millions d'euros. L’usine construite dans le 20 hectares de territoires du cité de Balakhani et ayant une capacité annuelle de 500 mille tonnes a la capacité de produire 231,5 millions KW d'heures par un pendant le processus de l'incinération des déchets. La pleine exploitation de l'usine est estimé d’être à la fin de 2012. Grâce à la capacité de production, cette usine est considérée comme la plus grande usine de ce genre en Europe orientale et CEI. Cette usine moderne qui a été mis en place par la quatrième génération (4G) des technologies donnera une réponse complète aux normes les plus strictes dans le domaine de la protection de l'environnement dans l'Union européenne. Le cendre du tabac qui est un produit de combustion sera saisit par les filtres spéciales et ne contaminera pas l’environnement. Mâchefers, qui est plus sévère et sans déficit peuvent être utilisés dans les matériaux de construction pour la construction de routes. En outre, l’eau de munition utilisée pour rafraîchir lors de la combustion des déchets sera dirigée vers les eaux usées seulement après avoir été purrifié. Cette usine est un pas important dans la direction de résolution des graves problèmes écologiques nés à cause de la combustion des déchets domestiques de Bakou pendant de longues années. 


CONFERENCE SPECIALE CONSACREE AUX PROBLEMES ECOLOGIQUES, DECLARATION DE L’AN DE L’ECOLOGIE
L’an 2010 peut être considéré comme une étape importante dans le domaine de l’amélioration de la situation écologique en Azerbaïdjan. Le 18 février de cette année-là le président de la république a réalisé une réunion spéciale consacrée aux problèmes écologiques. Les problèmes écologiques actuels et leurs solutions, ainsi que les programmes d'action prévus ont été largement discutées lors de la réunion. A cette réunion, l’an 2010 a été déclaré « L’an de l’écologie » par le président azerbaïdjanais. Cette campagne a autorisé d’attirer du grand public aux problèmes de l'environnement et de renforcer les mesures écologiques de toutes les institutions étatiques et publiques. Dans le cadre de l’an écologique, des millions d’arbres ont été planté dans la capitale, dans les grandes villes et aux alentours, les discussions publiques sur les problèmes de l'environnement ont été tenues et d'autres initiatives ont été réalisées.

L'approvisionnement de la population en eau écologiquement propre, un géant projet de pipeline d'eau « Oguz-Gabala-Bakou »
Un des travaux les plus important réalisé dans la direction écologique en Azerbaïdjan est des projets qui ont été réalisé et qui seront réalisé sur l'approvisionnement en eau potable écologiquement pure de la capitale et d’autres lieux. Dans les années 2007-2008 la construction modulaire des installations de traitement d'eau a été commencé et la plupart ont déjà été donné à l’utilisation du peuple dans certaines régions de la République autonome du Nakhitchevan, ainsi qu’au Yevlakh, Zardab, Agjabedi, Kurdamir, Imichli, Sabirabad, Saatli, Salyan, Neftchala et aux 100 districts de Bilasuvar grâce aux plusieurs événements détenues par l'état dans la direction de l'approvisionnement en eau potable qui répond aux exigences écologiques. En tenant compte des résultats positifs des installations de traitement d'eau modulaire dans la direction l'approvisionnement du peuple en eau potable, ces travaux ont continué et 2 millions ont été alloués pour l'installation des équipements de traitement d’eaux modulaires dans 200 lieux d’habitation des régions situés au bord des rivières Kur et Araz selon le décret signé par le président en novembre 2008. La pipeline d’eau « Oguz-Gabala-Bakou » dont la construction commencée en 2005 et terminé au mois de décembre 2010 est considérée comme un événement historique dans la direction de résolution du problème d’obtenir l’eau potable de la capitale Bakou et la péninsule d’Apchéron pendant de longues années. Le budget de l'état a dépensé 1 milliard de dollars pour la mise en œuvre de ce projet. Le but principal de pipeline « Oguz-Gabala-Bakou » est le transport d’eau de 5m 3 par seconde à Bakou à la suite de l'utilisation des sources d'eau souterraines sur le territoire de Oguz-Gabala et ainsi l'approvisionnement du peuple en eau potable écologiquement propre et de grande quantité. Selon les calculs, après la fin des travaux de reconstruction des réseaux d’eaux à Bakou et aux alentours, 75% de la population aura la possibilité de se fournir de l’eau potable grâce à cette pipeline. Les travaux sans précédent réalisés en Azerbaïdjan au cours de quelques décennies dans la direction de résolution des problèmes de l’environnement, la politique publique visant à améliorer la situation environnementale est une partie importante de la stratégie nationale de développement à long terme. Parce que sans un environnement sain, il est impossible d’avoir un être humain en bonne santé qui constitue la base pour le développement, d’autre part les complications découlant d'une violation de l'équilibre dans la nature constitue la base du risque pour les générations futures.



Lu: 1357



Les télévisions azerbaïdjanaises
La radio internet
TRÈS BIENTÔT
VENTE DES BILLETS D'AVION, RÉSERVATION D'HÔTEL,
RENT A CAR
airhotelbooking.com