Page d’accueilli    » POPULATION    » Les peuples minoritaires d’Azerbaïdjan   

Les peuples minoritaires d’Azerbaïdjan

  


align=

L’Azerbaïdjan contemporain géographiquement situé à la frontière de l\'Europe et l\'Asie a été créé à l\'intersection des cultures de divers civilisations (ahamani-sassanide, romaine-byzantine, scythe-caspienne et Turk-Oguz). Grâce à l\'emplacement géographique favorable et la nature riche, cette région est devenue un large lieu d’habitation depuis l’antiquité. Soit dans l’antiquité soit à l’époque moderne, Azerbaïdjan a été enregistré dans l’histoire en tant qu’une région qui se distingue par sa tolérance élevée. Cette terre est la patrie de la religion de zoroastrisme, le premier berceau du christianisme au Caucase, le lieu de répartition spatiale de la religion islamique et la région de différents groupes ethniques vivant en paix. Les sources historiques indiquent l’élargissement de la structure ethnique de l’Azerbaïdjan. Aujourd\'hui, l\'Azerbaïdjan se distingue par sa diversité ethnique. Parallèlement aux Turcs d\'Azerbaïdjan, ce territoire est aussi vécu par les groupes ethniques tels que des Juifs de montagne, les Tats, les Talychs, les Kurdes, les Molokans, les Ingiloys, les Tsakhurs, les Avars, les Lezgins, les Khinaligs, les Budugs, les Girizs. Bien que les représentants des groupes ethniques se considèrent azerbaïdjanais, ils ont aussi conservé quelques éléments distinctifs de leur culture différente. Cette culture se refflète dans la vie domestique, l\'artisanat, la cuisine et dans les diverses cérémonies. 

Les groupes ethniques
Les Juifs
L\'un des peuples les plus anciens, vivant en Azerbaïdjan sont les Juifs. Les Juifs vivent actuellement à Bakou, Soumgaït, Guba, Oguz et Goychay. La Communauté Rouge située dans la région de Guba est la zone la plus densément peuplée au monde par le nombre de la population des Juifs de montagne. Le Judaïsme a été historiquement représenté en Azerbaïdjan par des Juifs de montagne. Selon Moisey Kalankatli, l’arrivée des Juifs de montagne au Caucase appartient au premier siècle avant J-C. Les opinions des chercheurs  à ce sujet sont différents. Selon un avis, les Juifs de montagne qui une des plus anciennes communautés juives appartiennent à la génération « Fils d’Israël » auparavant chassé de la Palestine et placé à Midie par les rois assyrien et babylonien. Leurs ancêtres ont été les premiers gens qui ont cru en Judaïsme. Ainsi, alors qu\'ils étaient en Midie ils se sont unis avec les Tats. C’est son influence que les Juifs de montagne parlent dans la langue des Tats avec un accent d’un mélange de mots Juifs et Aramis. Les Juifs de montagne sont divisés en 3 groupes locaux en Azerbaïdjan:
Les Gubalis (guboi) - région de Guba de l\'Azerbaïdjan, la Communauté Rouge 
Les Chirvans (chirvoni) - le nord-est de l’Azerbaïdjan, l\'ancien village de Muci de Chamakhi, ainsi que Bakou 
Les Oguzs - Oguz, Ganja, Ismayilli, Chamakhi

Les Talychs
C’est un peuple vivant dans le sud-est de la République d\'Azerbaïdjan, plus particulièrement à Lenkoran, Astara, Masalli et Lerik, ainsi que dans le nord de l\'Iran. Ils parlent la langue Talysh appartenant à la famille des langues iraniennes. Les anciens scientifiques soviétiques considèrent les Talychs en tant que la population locale. Ainsi, ils les considéraient de la génération des Kadusis l’un des plus anciens tribus d’Azerbaïdjan. Cependant, les savants occidentaux sont dans le doute à ce sujet. À leur avis, l\'arrivée des Talychs en Azerbaïdjan (XIII siècle) est lié au nom de Talych, stratège de Cengiz khan. La culture matérielle et spirituelle des Talychs ne se distinguent pas celle des azerbaïdjanais. 

Les Kurdes
Actuellement, les Kurdes vivent dans le centre du village Sadarak de la République Autonomne de Nakchévan, dans le village Teyvaz de la région Julfa et le village Derekend de la région Charur. Ainsi jusqu’à l’occupation arménienne, ils vivaient à Latchine (Garakechdi, Minkend et Chiragli), Kelbadjar (dans les villages Agjakend et Zar ils vivaient ensemble mais dans les autres villages ils vivaient dans le mélange), Gubadli (village Zilanli). Ils parlent la langue Kurde appartenant à la famille des langues iraniennes.

Les Tats
C’est un peuple minoritaire vivant principalement dans les régions Guba, Khizi, Kachmaz d’Azerbaïdjan et dans certains villages de Bakou. Selon certains chercheurs, les Tats qui se sont installés le long de la côte ouest de la mer Caspienne c’est-à-dire d’Abcheron jusqu’à Derbend sont les restes des anciens iraniens déplacés ici et sans aucun doute, ils sont les plus anciennes couches ethniques de Chirvan.

Les Avares
Ils sont l’un des minorités ethniques vivant principalement dans les régions Zagatala et Balakan de la république d’Azerbaïdjan. Ils parlent la langue avare appartenant à la famille des langues du Caucase du Nord. Ils sont très proches avec les azerbaïdjanais. À l\'heure actuelle, ils vivent avec des azerbaïdjanais dans une relation familiale dans le quartier Gabagchole, dans les villages Jar, Zilban, Mazikh, Beretbine, Jinjartala, Katekh, Mechechambul, Mahamalar,Goyemtala de Balakan. Ils croient en Islam.

Les peuples de Chahdag ou le groupe national ethnique de Chahdag
C’est une partie intégrante de l\'Azerbaïdjan. Les peuples appartenant au groupe national ethnique de Chahdag sont nommés Les Budugs, les Khinaliglis, les Grizlis, les Rutuls etc. en conformité avec les noms des villages de Budug, Khinalig, Griz, Rutul de Guba. Bien que leur nombre est très peu, la population de chacun de ces villages est un groupe ethnique distinct. 
Les Khinaliglis
Les khinaliglis se distinguent parmi les peuples minoritaires aborigènes d’Azerbaïdjan selon leurs propres caractèristiques ehtnographiques. Ce peuple appartient à la famille des langues du Caucase et dans la littérature historique et ethnographique ils sont nommés « Les peuples de Chahdag » d’après leur placement autour de Chahdag. Les khinaliglis sont considérés comme les plus anciens habitants de l’Azerbaïdjan. Ils possèdent la seule langue et lieu d’habitation au monde. En d\'autres termes, dans la carte ethnique du monde il existe un seul village Khinalig et une seule langue khinalig qui appartient à la région de Guba de l\'Azerbaïdjan. 

Les Grizlis
C’est un petit groupe ethnique vivant dans les zones nords de l’Azerbaïdjan, dans certains villages de Guba et Khatchmaz. Ils parlent la langue Griz appartenant au groupe lezguien de la famille des langues Nakh-Daghestan. 
Les Rutuls
C’est un groupe ethnique en Azerbaïdjan et en Russie. Ils croient en Islam. L’Islam s’est répandue parmie les Rutuls depuis le 7ème siècle, avec l’arrivée des arabes au Caucase. Leurs principales langues parlées est rutul. En même temps, ils savent aussi les langues des pays dans lesquels ils vivent (la langue azerbaïdjanaise et russe). 
Les Buduglus
Ils sont les représentants nationaux et ethniques se distinguant comme le Groupe national ethnique de Chahdag d’Azerbaïdjan. Le premier document officiel lié aux Buduglus est le décret donné en 1607 par le roi safavide Chah Abbas I. Auparavant les Buduglus étaient divisés en générations, en grandes ou petites communautés familiales et maintenant ils sont connus sous le nom de ces générations. Comme les autres populations de montagne, ils ont un mode de vie sédentaire. 

Les Lezgins
C’est un des peuples du Caucase qui vivent dans le Daghestan et l\'Azerbaïdjan. En Azerbaïdjan ils vivent principalement dans les régions Guba, Gusar, Khatchmaz ainsi qu’à Bakou, Gandja, Soumgaït, Mingechevir, Gabala, Ismayilli, Oghuz, Goychay.Les Lezgins constituent 2,2% de la population de l\'Azerbaïdjan.

Les Molokans
Actuellement les Molokans vivent dans les régions Bakou, Soumgaït, Chamakhi, Ismayilli, Gedebey et Guba d’Azerbaïdjan. Les  premières communautés Molokans en Azerbaïdjan ont été apparu au milieu du XVIII siècle. Ils y ont été exilé de la Russie à cause de leur réaction contre à l\'église orthodoxe. Le célèbre village Ivanovka d’Ismailli est vécu actuellement par les successeurs de la génération des Molokans y arrivées de la Russie.

Les Ingiloys
Ils vivent principalement dans le territoire des régions Gakh et Zagatala d’Azerbaïdjan. Ils ont accepté l’Islam au cours de la période de Chah Abbas I. Principalement les musulmans et une petite partie des chrétiens de ce grouppe parlent dans le dialecte sud de la langue géorgienne. Les principales activités des Ingiloys vivant dans les contreforts des montagnes de la région du Caucase sont la culture de tabac, la céréaliculture, la viticulture, l’arboriculture et l’élevage. 

Les Gitans 
C’est l\'un des peuples nomades. Ils sont d’origine indo-européenne. On peut les rencontrer  dans toute l\'Eurasie. Ils ont été déplacé dans la région Balakan d’Azerbaïdjan pendant l’époque de la politique de déplacement de Chah Abbas I pour le but d’empêcher les révoltes des tribus locaux.  Ils vivent principalement dans des villages Sambulbina, Guluzenbina, Malikzadeh. Les gitans de Balakan sont persiques. En outre, ils vivent aussi à Chamakhi, Yevlakh et Borchali. Historiquement, ils ont eu une mode de vie nomade. L’élevage des chevaux et l’élevage du bétail étaient leur occupation traditionnelle. Ils s’occupaient aussi du maréchal-ferrant, avaient été engagés dans la production d\'instruments d’agricoles, des petits appareils ménagers etc. 

Les Assyriens
C’est l\'un des groupes ethniques vivant en Azerbaïdjan. Leurs anciennes racines sont liées aux Assyriens vivant en Iran et en Turquie. À l\'heure actuelle,ils se sont installés dans la région Zagatala d’Azerbaïdjan comme un petit groupe ethnique.

Les Udis
C’est l’un des peuples minoritaires et aborigènes d’Azerbaïdjan. Ce peuple était installé dans la province Uti de l\'Albanie caucasienne. Au XIX siècle ils se sont installés dans quelques lieux d’habitations de la ville de Noukha (Chéki actuelle). A l’heure actuelle, ils vivent principalement dans le village Nij de Gabala et dans le centre de la région Oguz. Aujourd’hui le peuple nommé « Udi » existe seulement en Azerbaïdjan sur la carte ethnique du monde. Les Udis sont les anciens habitants du Caucase. Leur langue appartient au demi-grouppe lezguien de la famille des langues caucasienne et a réussi préserver les anciens éléments. Historiquement, ils adoraient le Soleil et la Lune mais au début du quatrième siècle, ils ont accepté le christianisme et ont gardé cette religion jusqu’à aujourd’hui.



Oxunub: 84225



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio