Page d’accueilli    » SANITARIE    » Histoire des services sanitaires   

Histoire des services sanitaires

  


Le 17 juin 1918, une des premières décisions de gouvernement de la République Populaire était la fondation de ministère de la Santé. Pour la mission de ministre on a nommé Hudadat bey Refibeyoy, une spécialiste chirurgien, qui a terminé la faculté de médecine de l’Université d’Harkov en 1903.
Le ministère a eu 5 départements principaux à savoir, Département médical de ville et de tribunal, statistiques médicales, pharmacie, service rural de santé, département de vétérinaire et de santé. Sur l’instruction de ministère on a rendu service médical à gratuit à la population par l’Etat, des nouveaux maisons médicales et unités médicales sont ouvertes, des dépôts de médicament et bâtiments de laboratoire sont construits, des outillages nécessaires sont pris. Le gouvernement a également préparé des plans compréhensifs afin d’améliorer le service sanitaire rendu à ya population et de renforcer la lutte contre les maladies et l’épidémie, et a rendu des importants décisions sur ceci. Selon la décision  le gouvernement a mis très sérieuses missions devant le Ministère de santé qu’il a fondé nouveau. La plus important sur ces dernières était la constitution de milieu nécessaire pour la protection de la santé de population et le renforcement de la lutte contre la mauvaise santé. 
Le renforcement de la lutte contre l’épidémie en Azerbaïdjan, l’amélioration de service médical dans les accidents et le problème de leur équipement avec le cadre médical et les médicaments sont mis en évidence. Selon les infos obtenus par des documents d’archive, à l’époque de la République Populaire d’Azerbaïdjan 33 hôpitaux étaient en fonction au cours des accidents. 
Dans leurs fédérations il y avait 1 médecin, 2 ouvriers adjuvants de médecin, 1 gynécologue et 1 ouvrier qui injecte des vaccines. Dans les villages, les services d’ambulance étaient rendu à gratuit. Les missions principales des hôpitaux ruraux présentes et des ouvriers adjuvants de médecine, des unités d’infirmier  étaient l’hospitalisation des malades infectieuses et  l’écartement des préjudices des maisons de malades. Ce n’était qu’un seul médecin qui réplique 75 milles soldats de population de la République. Le Parlement de la République, prenant en considération la situation, a décidé de progresser les réseaux des hôpitaux rurales en 1920 et à cette effet d’organiser 35 nouveaux hôpitaux et 56 stations d’employé médical- infirmier adjuvant et a réservé 43 million 321 mille 950 manat pour ceci. Selon cette décision on a prévu 19 hôpitaux, 27 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la province de Baku, 15 hôpitaux, 34 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la province de Gence, 1 hôpital, 2 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la sous-province de Zagatala. L’assurance organisée des préparations des médicaments est une des éléments principaux de l’étude médical-sanitaire. C’est pourquoi le département de pharmacie de Ministère de la Santé de l’époque est unifié à la réception des préparations des médicaments.
A la fin des années 60s et au début des 70s, il y a eu une grande animation dans la vie socio-économique, scientifique-culturelle de l’Azerbaïdjan. Dans tous les domaines de l’économie populaire de la République un développement progressif a commencé dans la science et l’éducation, l’art et la culture, la santé et la vie journal. Seulement dans les années de 1970-1980 on a construit des centaines de grands centres médicaux en Azerbaïdjan. 
Au début de 1990, malgré plusieurs problèmes spécifiques des premières années de la lutte pour l’indépendance de la population, ont accompagné au service sanitaire, il était important pour les recherches scientifiques efficaces dans l’utilisation pratiques des résultats obtenus dans le service sanitaire d’Azerbaïdjan de l’époque. Les reformes réalisés ont été utiles dans le domaine médical et ont mis les fondements pour le chargement et le rendu intensif de rendement sanitaire.
Préparation des sériques de traitement, des préparations bactériologiques et de la pharmacie publique et des médicaments dépendants à Baku et pour la réalisation des contrôles médicaux- de tribunal, on a constitué un laboratoire analytique. On a organisé le dépôt central afin d’assurer correct et en temps avec les appareils médicaux et préparations de médicaments des institutions sanitaires. Cependant nouveaux ambulances de la ville et 9 pharmacies ont commencés de marches à Baku et ont rendu service aux patients. 
En 2006 lors de la réunion de février tenu au Conseil des Ministres après les missions concrètes sur la santé d’İlham Aliyev, le président de la République, il y a eu un retour principal dans ce domaine. Dans les dernières 5 années, la source réservée pour la santé a augmenté plus de 4 fois. Les dernières 2 années soit à Batu soit aux autres régions on a réalisé des constructions, réparations et restaurations dans plus de 80 départements.
Après l’acceptation et réalisation de 9 différents programmes de l’Etat dans des divers sens de service de Santé, on a également apporté des solutions pour certains graves problèmes. Il est si réjouissant que le service sanitaire de l’Azerbaïdjan fasse une coopération dense avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par conséquence toutes les nouveautés vécues au monde, sont appliquées en Azerbaïdjan. 
L’histoire de chirurgie et les Chirurgiens 
L’histoire de premier développement de la chirurgie clinique d’Azerbaïdjan commence avec la fondation de l’Université de Baku et la fondation de la faculté de médecine en 1920. Prof. V. İ. Razumovski, qui avait un grand effort dans l’organisation de l’Université était le chirurgien magnifique de Russie. La première acceptation à la maison d’Education constituait de 25-30 personnes. Et l’éducation chirurgicale a commencé dans les années de 1922-1923. A la même période comme il n’y avait pas de cadre national, les patrons des sièges constitués sont invités de Russie (professeurs Okinşeviç, B. Finkelşteyn etc.). Le premier assistant de Département de la chirurgie d’Hôpital (dont le directeur étant B. Finkelşteyn) était M. Mirgasımov, un azerbaïdjanais. Dans les premières années, l’inutilisé des fondements cliniques de l’université et également l’insuffisance des cadres chirurgicaux professionnels n’ont pas permis  à la constitution d’un vaste service chirurgical. Les opérations chirurgicales réalisées étaient généralement sur l’intestin et l’hernie chronique et provisoire. Et les opérations chirurgicales réalisées sur l’estomac et le canal biliaire (bile) étaient palliatifs. En 1930 la constitution de l’Institut indépendant de Médecine et des unités chirurgicales des hôpitaux cliniques de Baku, l’utilisation de leurs sièges chirurgicales comme des bases cliniques ont donné une accélération pour le développement de ce domaine. A la même période M. Mirgasımov et M. Topçubaşov étaient devenu déjà des docteurs des sciences médicales.  M. Mirgasımov et M. Topçubaşov sont des hommes de science-chirurgiens qui ont eu des grands services dans l’histoire de développement de chirurgie en Azerbaïdjan.
Commencement à la première activité pratique de l’Académicien M. Cavatzadenin, étant le directeur des sièges de neurologie et urologie de l’Institut d’augmentation de spécialité (Perfectionnement) des médecins de l’Etat d’Azerbaïdjan au nom d’Aziz Aliyev, l’académicien B. Ağayevin, étant le directeur de IIème Département des Maladies Chirurgicales de l’ATU et de Prof. A. İmameliyev, le Président de Département de Traumatologie de l’Institut de Stomatologie de Moscou, a été réalisé également au siège Chirurgical de l’Hôpital de l’Institut en question (Institution de Branche Principale).
La fondation de l’autre école leader de chirurgie en Azerbaïdjan est au nom de l’Académicien Mustafa Bey Topçubaşov. A partir de 30ème années de XXème siècle, ses opérations réalisées sur la cavité abdominale et le thorax, ayant aboutis avec succès, a causé au fait que ce savant soit connu comme le chirurgien clinicien à qualités supérieures à l’ancienne Union Soviétique.
L’idée d’analgésie (proche à sommeil physiologique), constituant les fondements d’injection analgésique de narcose, proposé en 1938 par Mustafa Bey Topçubaşov, est utilisée dans l’application de tous les genres d’anesthésie appliqués au monde de notre jour.
En 1945 l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan est fondé et le premier président désigné est Prof Miresedulla Mirgasımov. Et M. Topçubaşov est devenu un des 16 membres réels de l’académie.  La nomination comme président et membre réel de l’Académie des Sciences de la République des 2 professeurs-chirurgiens de l’Institut Médical d’Azerbaïdjan, était l’indice du fait que le médecin et également la chirurgie était à un niveau supérieur à cette époque.
La deuxième moitié de 60ème années de XXème siècle et de 70ème années étaient connu par la formation des cadres pédagogiques scientifiques de nouvelle génération et la constitution des domaines développés de chirurgie.
En 1961 l’Institut de Chirurgie Expérimentale et de Clinique de Recherche Scientifique est fondé (Centre de Chirurgie Scientifique d’académicien M. A. Topçubaşov de maintenant). Dans l’organisation de cet institut Professeur F.E.Efendiyev, le membre reporteur de l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan, son premier directeur et directeur dans le deuxième département chirurgical facultatif, a eu un rôle très considérable.
Dans les 1970s conformément aux domaines de développement de la chirurgie on a constitué des sièges d’oncologie, urologie, traumatologie, anesthésiologie et neurochirurgie au sein de l’Institut de Médecine. Pour que les jeunes cadres chirurgicales de maison d’Education réunifient des expérimentations pratiques dans les centres scientifiques du pays et qu’ils fassent connaissance de proche avec les nouveautés scientifiques, des précautions réussis sont mis en pratique.
En 1985 l’ouverture de Centre Diagnostique de Ministère de Santé (Directeur O.K. Şireliyev) et la fondation et mis en pratique de tomographie par ordinateur, très rare au pays, est devenu une des méthodes de diagnose la plus net appliqué au monde générale de médecine et également à la chirurgie. Signification de la chirurgie endoscopique et du diagnostic endoscopique réalisé au pays avec la nouvelle technologie, était aussi intéressés des activités de ce centre. 
Développement de la chirurgie au sein de la République compte dans le domaine d’élargissement de ses relations internationales. Aujourd’hui l’Université Médicale d’Azerbaïdjan et les sièges chirurgicales ont constitué des relations pratiques et scientifiques avec des centaines universités médicales et centres médicales du monde.
Le 4ème Congrès des gastroentérologues et chirurgiens d’Eurasie organisé en 1997-2008 par l’entreprise de l’Université Médicale de l’association Chirurgical Pratique Scientifique d’Azerbaïdjan a causé au venu des chirurgiens-savants les plus célèbres du monde à notre pays et à la fondation de nouvelles relations. Ainsi on a eu la chance de faire reconnaître les jeunes cadres de chirurgie avec les nouvelles méthodes avancés de diagnostique et les nouvelles technologies des centres médicaux de ces pays et d’augmenter les expérimentations pratiques.  
Le 17 juin 1918, une des premières décisions de gouvernement de la République Populaire était la fondation de ministère de la Santé. Pour la mission de ministre on a nommé Hudadat bey Refibeyoy, une spécialiste chirurgien, qui a terminé la faculté de médecine de l’Université d’Harkov en 1903.
Le ministère a eu 5 départements principaux à savoir, Département médical de ville et de tribunal, statistiques médicales, pharmacie, service rural de santé, département de vétérinaire et de santé. Sur l’instruction de ministère on a rendu service médical à gratuit à la population par l’Etat, des nouveaux maisons médicales et unités médicales sont ouvertes, des dépôts de médicament et bâtiments de laboratoire sont construits, des outillages nécessaires sont pris. Le gouvernement a également préparé des plans compréhensifs afin d’améliorer le service sanitaire rendu à ya population et de renforcer la lutte contre les maladies et l’épidémie, et a rendu des importants décisions sur ceci. Selon la décision  le gouvernement a mis très sérieuses missions devant le Ministère de santé qu’il a fondé nouveau. La plus important sur ces dernières était la constitution de milieu nécessaire pour la protection de la santé de population et le renforcement de la lutte contre la mauvaise santé. 
Le renforcement de la lutte contre l’épidémie en Azerbaïdjan, l’amélioration de service médical dans les accidents et le problème de leur équipement avec le cadre médical et les médicaments sont mis en évidence. Selon les infos obtenus par des documents d’archive, à l’époque de la République Populaire d’Azerbaïdjan 33 hôpitaux étaient en fonction au cours des accidents. 
Dans leurs fédérations il y avait 1 médecin, 2 ouvriers adjuvants de médecin, 1 gynécologue et 1 ouvrier qui injecte des vaccines. Dans les villages, les services d’ambulance étaient rendu à gratuit. Les missions principales des hôpitaux ruraux présentes et des ouvriers adjuvants de médecine, des unités d’infirmier  étaient l’hospitalisation des malades infectieuses et  l’écartement des préjudices des maisons de malades. Ce n’était qu’un seul médecin qui réplique 75 milles soldats de population de la République. Le Parlement de la République, prenant en considération la situation, a décidé de progresser les réseaux des hôpitaux rurales en 1920 et à cette effet d’organiser 35 nouveaux hôpitaux et 56 stations d’employé médical- infirmier adjuvant et a réservé 43 million 321 mille 950 manat pour ceci. Selon cette décision on a prévu 19 hôpitaux, 27 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la province de Baku, 15 hôpitaux, 34 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la province de Gence, 1 hôpital, 2 stations d’ouvrier médical- d’infirmier adjuvant à la sous-province de Zagatala. L’assurance organisée des préparations des médicaments est une des éléments principaux de l’étude médical-sanitaire. C’est pourquoi le département de pharmacie de Ministère de la Santé de l’époque est unifié à la réception des préparations des médicaments.
A la fin des années 60s et au début des 70s, il y a eu une grande animation dans la vie socio-économique, scientifique-culturelle de l’Azerbaïdjan. Dans tous les domaines de l’économie populaire de la République un développement progressif a commencé dans la science et l’éducation, l’art et la culture, la santé et la vie journal. Seulement dans les années de 1970-1980 on a construit des centaines de grands centres médicaux en Azerbaïdjan. 
Au début de 1990, malgré plusieurs problèmes spécifiques des premières années de la lutte pour l’indépendance de la population, ont accompagné au service sanitaire, il était important pour les recherches scientifiques efficaces dans l’utilisation pratiques des résultats obtenus dans le service sanitaire d’Azerbaïdjan de l’époque. Les reformes réalisés ont été utiles dans le domaine médical et ont mis les fondements pour le chargement et le rendu intensif de rendement sanitaire.
Préparation des sériques de traitement, des préparations bactériologiques et de la pharmacie publique et des médicaments dépendants à Baku et pour la réalisation des contrôles médicaux- de tribunal, on a constitué un laboratoire analytique. On a organisé le dépôt central afin d’assurer correct et en temps avec les appareils médicaux et préparations de médicaments des institutions sanitaires. Cependant nouveaux ambulances de la ville et 9 pharmacies ont commencés de marches à Baku et ont rendu service aux patients. 
En 2006 lors de la réunion de février tenu au Conseil des Ministres après les missions concrètes sur la santé d’İlham Aliyev, le président de la République, il y a eu un retour principal dans ce domaine. Dans les dernières 5 années, la source réservée pour la santé a augmenté plus de 4 fois. Les dernières 2 années soit à Batu soit aux autres régions on a réalisé des constructions, réparations et restaurations dans plus de 80 départements.
Après l’acceptation et réalisation de 9 différents programmes de l’Etat dans des divers sens de service de Santé, on a également apporté des solutions pour certains graves problèmes. Il est si réjouissant que le service sanitaire de l’Azerbaïdjan fasse une coopération dense avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par conséquence toutes les nouveautés vécues au monde, sont appliquées en Azerbaïdjan. 

L’histoire de chirurgie et les Chirurgiens 
L’histoire de premier développement de la chirurgie clinique d’Azerbaïdjan commence avec la fondation de l’Université de Baku et la fondation de la faculté de médecine en 1920. Prof. V. İ. Razumovski, qui avait un grand effort dans l’organisation de l’Université était le chirurgien magnifique de Russie. La première acceptation à la maison d’Education constituait de 25-30 personnes. Et l’éducation chirurgicale a commencé dans les années de 1922-1923. A la même période comme il n’y avait pas de cadre national, les patrons des sièges constitués sont invités de Russie (professeurs Okinşeviç, B. Finkelşteyn etc.). Le premier assistant de Département de la chirurgie d’Hôpital (dont le directeur étant B. Finkelşteyn) était M. Mirgasımov, un azerbaïdjanais. Dans les premières années, l’inutilisé des fondements cliniques de l’université et également l’insuffisance des cadres chirurgicaux professionnels n’ont pas permis  à la constitution d’un vaste service chirurgical. Les opérations chirurgicales réalisées étaient généralement sur l’intestin et l’hernie chronique et provisoire. Et les opérations chirurgicales réalisées sur l’estomac et le canal biliaire (bile) étaient palliatifs. En 1930 la constitution de l’Institut indépendant de Médecine et des unités chirurgicales des hôpitaux cliniques de Baku, l’utilisation de leurs sièges chirurgicales comme des bases cliniques ont donné une accélération pour le développement de ce domaine. A la même période M. Mirgasımov et M. Topçubaşov étaient devenu déjà des docteurs des sciences médicales.  M. Mirgasımov et M. Topçubaşov sont des hommes de science-chirurgiens qui ont eu des grands services dans l’histoire de développement de chirurgie en Azerbaïdjan.
Commencement à la première activité pratique de l’Académicien M. Cavatzadenin, étant le directeur des sièges de neurologie et urologie de l’Institut d’augmentation de spécialité (Perfectionnement) des médecins de l’Etat d’Azerbaïdjan au nom d’Aziz Aliyev, l’académicien B. Ağayevin, étant le directeur de IIème Département des Maladies Chirurgicales de l’ATU et de Prof. A. İmameliyev, le Président de Département de Traumatologie de l’Institut de Stomatologie de Moscou, a été réalisé également au siège Chirurgical de l’Hôpital de l’Institut en question (Institution de Branche Principale).
La fondation de l’autre école leader de chirurgie en Azerbaïdjan est au nom de l’Académicien Mustafa Bey Topçubaşov. A partir de 30ème années de XXème siècle, ses opérations réalisées sur la cavité abdominale et le thorax, ayant aboutis avec succès, a causé au fait que ce savant soit connu comme le chirurgien clinicien à qualités supérieures à l’ancienne Union Soviétique.
L’idée d’analgésie (proche à sommeil physiologique), constituant les fondements d’injection analgésique de narcose, proposé en 1938 par Mustafa Bey Topçubaşov, est utilisée dans l’application de tous les genres d’anesthésie appliqués au monde de notre jour.
En 1945 l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan est fondé et le premier président désigné est Prof Miresedulla Mirgasımov. Et M. Topçubaşov est devenu un des 16 membres réels de l’académie.  La nomination comme président et membre réel de l’Académie des Sciences de la République des 2 professeurs-chirurgiens de l’Institut Médical d’Azerbaïdjan, était l’indice du fait que le médecin et également la chirurgie était à un niveau supérieur à cette époque.
La deuxième moitié de 60ème années de XXème siècle et de 70ème années étaient connu par la formation des cadres pédagogiques scientifiques de nouvelle génération et la constitution des domaines développés de chirurgie.
En 1961 l’Institut de Chirurgie Expérimentale et de Clinique de Recherche Scientifique est fondé (Centre de Chirurgie Scientifique d’académicien M. A. Topçubaşov de maintenant). Dans l’organisation de cet institut Professeur F.E.Efendiyev, le membre reporteur de l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan, son premier directeur et directeur dans le deuxième département chirurgical facultatif, a eu un rôle très considérable.
Dans les 1970s conformément aux domaines de développement de la chirurgie on a constitué des sièges d’oncologie, urologie, traumatologie, anesthésiologie et neurochirurgie au sein de l’Institut de Médecine. Pour que les jeunes cadres chirurgicales de maison d’Education réunifient des expérimentations pratiques dans les centres scientifiques du pays et qu’ils fassent connaissance de proche avec les nouveautés scientifiques, des précautions réussis sont mis en pratique.
En 1985 l’ouverture de Centre Diagnostique de Ministère de Santé (Directeur O.K. Şireliyev) et la fondation et mis en pratique de tomographie par ordinateur, très rare au pays, est devenu une des méthodes de diagnose la plus net appliqué au monde générale de médecine et également à la chirurgie. Signification de la chirurgie endoscopique et du diagnostic endoscopique réalisé au pays avec la nouvelle technologie, était aussi intéressés des activités de ce centre. 
Développement de la chirurgie au sein de la République compte dans le domaine d’élargissement de ses relations internationales. Aujourd’hui l’Université Médicale d’Azerbaïdjan et les sièges chirurgicales ont constitué des relations pratiques et scientifiques avec des centaines universités médicales et centres médicales du monde.
Le 4ème Congrès des gastroentérologues et chirurgiens d’Eurasie organisé en 1997-2008 par l’entreprise de l’Université Médicale de l’association Chirurgical Pratique Scientifique d’Azerbaïdjan a causé au venu des chirurgiens-savants les plus célèbres du monde à notre pays et à la fondation de nouvelles relations. Ainsi on a eu la chance de faire reconnaître les jeunes cadres de chirurgie avec les nouvelles méthodes avancés de diagnostique et les nouvelles technologies des centres médicaux de ces pays et d’augmenter les expérimentations pratiques.



Oxunub: 76321



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio